Résultats escomptés

Nereide logo

  

  EC life

LIFE15 ENV/IT/000268

Résultats escomptés

On s’attend à ce que dans ce projet, des pneus usagés soient recyclés pour au moins 4 000 m de nouveaux revêtements. Selon les attentes, dans chaque section (400 m), on devrait recycler environ 2 400 kg de caoutchouc de pneus usés pour un total de 24 000 kg. De cette manière, environ 4 800 pneus pourraient être recyclés. Du caoutchouc recyclé sera également utilisé dans des revêtements poroélastiques – qui contiennent un pourcentage encore plus élevé de caoutchouc - sur une section de 400 m de long. En outre, l’utilisation d’enrobés recyclés en sections de 1 600 m de long va améliorer la gestion des déchets et renforcer la politique d’efficacité des ressources. 

Le projet permettra de réduire la génération de bruit dans les sites urbains sélectionnés d’au moins 5 dB(A)  comparativement aux revêtements classiques, et de 2 dB(A) par rapport aux revêtements classiques en enrobé drainant. Cet impact sera mesuré en termes de LDEN et d’indicateur CPXL (voir indicateurs de performance de vie). Ceci améliorera la santé des citoyens en termes de LDEN et dès lors l’indicateur EVCI: en fait, en Toscane, on estime qu’il y a 7 000 EVCI dus au bruit et que 90 % d’entre eux sont à imputer au bruit du trafic routier. Par conséquent, une diminution de l’EVCI est attendue à l’issue du projet. Les nouveaux revêtements seront utilisés dans des sites urbains où les limites de bruit sont dépassées et des atténuations sont planifiées de sorte qu’une amélioration sur la qualité de vie des gens est attendue en termes d’exposition au bruit. En fait, en Italie, particulièrement en contexte urbanisé dense, la mise en place de barrières acoustiques ou d’isolation de fenêtres n’est pas faisable ni effective. Quoi qu’il en soit, une amélioration de la perception de la qualité sonore est prévue et sera évaluée au travers d’une enquête réalisée auprès de 700 habitants. 

expected result right
excepted resulto nereide

La sécurité des revêtements routiers sera testée et on s’attend à une augmentation de la rugosité (20 %) ; à cet effet, le «Friction Number» (F60), le «British Pendulum Number» (BPN) et le coefficient de frottement transversal (CFT) seront déterminés. 

Les mélanges pour ces revêtements seront confectionnés et mis en œuvre à des températures de 30-40°C inférieures aux températures généralement utilisées pour les enrobés bitumineux modifiés au caoutchouc granulaire, réduisant ainsi de 30 % les émissions de vapeurs polluantes des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP); de plus, ces revêtements permettront de recycler des enrobés récupérés de revêtements routiers à un taux situé entre 25 – 50 %. 5 250 m de nouveaux revêtements expérimentaux seront posés (5 200 m de nouveaux revêtements peu bruyants en Italie et 50 m de revêtement expérimental en Belgique). 

Le bénéfice escompté sera évalué à partir d’une analyse du cycle de vie des matériaux utilisés et leur efficacité par une analyse holistique du cycle de vie visant l’évaluation de l’impact sonore sur la population, y compris des évaluations subjectives, des propriétés psychoacoustiques, acoustiques et structurelles. Une évaluation de la pollution de l’air lors de la pose de ces revêtements spéciaux sera également réalisée, comme mesure de leur durabilité écologique.